navigation

Quand Louis Mexandeau prophétisait la Royal catastrophe 1 février, 2007

Posté par Olivier dans : Non classé , trackback

Cela se passait en Novembre 2006.

Ségolène Royal, chouchoute des médias, des français et des militants socialistes, était sur le point de devenir la candidate officielle du PS.

Louis Mexandeau, socialiste et ancien ministre de Mitterrand, écrivait, dans l’indifférence générale, un article dans le Figaro Magazine traitant de la nouvelle idole des foules. 

Il y parlait - déjà ! - de  »sa planétaire indigence« , de sa « propension à

la dérive populiste, au démagogique, à l’erratique, au saugrenu, et finalement à la mise en danger de la France ? » et, aussi, même si cette fois il ne s’agissait pas encore de la présidence de la République, d’ « une candidature qui l’enverrait automatiquement au Parlement paraissait complètement incongru, ahurissant, surréaliste ».

Cela se passait en Novembre 2006. Depuis, les médias, les français et même les militants socialistes constatent, tous les jours un peu plus, l’étendue de la catastrophe Royal et de cette candidature complètement incongrue, ahurissante, surréaliste 

Ci-dessous le texte de l’article de Louis Mexandeau : 

   « Je n’ai aucun contentieux avec Ségolène, rien de personnel contre cette femme au regard clair, au physique agréable, mais sitôt qu’elle apparaît à la télévision, l’historien et militant socialiste que je suis est saisi de crainte, pour ne pas dire d’effroi. Je ne puis m’empêcher de penser à Léon Blum au XXXe congrès national de la SFIO, en juillet 1933, lorsque Marquet préparait avec Déat la scission néosocialiste sous le slogan de l’Ordre et de l’Autorité. Blum s’était exclamé : « Je suis épouvanté ! » Et de fait, je suis terrifié par Ségolène prétendant militariser le traitement de la délinquance ; je suis abasourdi par son projet de jurys populaires façon cours d’assises pour les élus, comme si le suffrage universel et les structures judiciaires appropriées n’existaient pas ; je suis confondu par sa planétaire indigence qui lui fait improviser cette réponse à propos de l’entrée de la Turquie dans l’Europe : « Mon opinion est celle du peuple français. » Je veux être leur chef, donc je les suis !

Mais d’où vient cette propension à la dérive populiste, au démagogique, à l’erratique, au saugrenu, et finalement à la mise en danger de la France ? Cynisme ? Voire ! La vérité est plus simple et bien plus inquiétante : Ségolène, c’est une inculture de taille encyclopédique, une sorte de trou noir de la science. Une ignorance crasse, pire que reaganienne : bushiste.

Comme si elle n’avait pas lu un seul livre. Des cours seulement. Pour passer des concours… Je la connais depuis plus de vingt-cinq ans, j’ai assisté à ses débuts. Sa carrière a commencé en Basse-Normandie, lorsqu’elle venait rejoindre sa mère en fin de semaine dans la demeure familiale de Villers-sur-Mer. Elle gravitait alors autour de l’Elysée, rédigeant des notes à l’intention de Jacques Attali. Dès 1983, elle était conseillère municipale minoritaire de Trouville. Deux ans plus tard, le scrutin proportionnel ayant été adopté en vue des législatives de 1986, se posait la question du deuxième de liste dans le Calvados. Au vu de nos résultats de 1981, même érodés par le désamour, l’obtention de deux sièges apparaissait certaine. Un ticket s’imposait : 1. Louis Mexandeau. 2. Henry Delisle. Mais comme ce dernier venait de perdre la mairie de Mézidon, sa position était fragilisée. André Ledran, qui m’avait succédé comme secrétaire de fédération, se mettait sur les rangs. Rude dilemme que de devoir choisir entre deux amis. La solution n’était-elle pas d’opter pour une troisième personne ? Nous étions dans une période où l’on commençait à parler d’un rôle accru des femmes en politique. Oh ! Avec frilosité, les socialistes se déclarant en faveur de la promotion féminine à condition qu’elle s’appliquât dans le département voisin…

A l’été 1985, lors d’une réunion de la commission exécutive du Calvados, à Caen, il fallut commencer à en débattre. Chacun des 60 participants n’avait encore en tête que l’enjeu entre Delisle et Ledran. L’atmosphère était lourde. Soudain, sur la gauche de la grande salle de la rue Paul-Toutain se leva une frêle créature, une femme jeune et jolie dont j’étais le seul à connaître l’identité. Qui pouvait savoir alors que même sa timidité devait avoir été étudiée ? Même pas moi ! Elle déclara dans un grand silence  : « Voilà, je m’appelle Ségolène Royal, je suis membre de la section de Trouville et conseillère municipale. J’ai 28 ans. Je suis mère d’un enfant. Je travaille à l’Elysée auprès de François Mitterrand. Les deux personnes que j’aime le plus au monde, c’est mon bébé et François Mitterrand. Je voudrais être candidate aux élections législatives de l’an prochain en deuxième position, derrière Louis. » Puis elle se rassit. Il n’y eut aucune discussion. Suffoquée par tant d’audace, la salle restait muette. Que cette jeune personne, même présentant bien, même proche, prétendait-elle, du président de la République, mais n’ayant aucune expérience militante, revendique une candidature qui l’enverrait automatiquement au Parlement paraissait complètement incongru, ahurissant, surréaliste. On passa donc sans commentaire à la suite de l’ordre du jour et, au final, quelques semaines plus tard, ce fut Yvette Roudy qui fut choisie.

« Les deux personnes que j’aime le plus au monde, c’est mon bébé et François Mitterrand ! »

Par ces quelques mots, et sans doute pour la première fois, Ségolène effaçait son compagnon, le père de son enfant. François Hollande, dont j’étais, ce soir-là, le seul à connaître le nom, ne cessera plus d’être évacué jusqu’à l’ultime humiliation. Berné, piétiné dès l’origine, le malheureux ! Début 2006, à la question de savoir qui d’elle ou de lui serait candidat à l’investiture, elle avait répondu : « Nous déciderons en couple. » Tu parles ! Vingt et un ans après l’épisode de la rue Paul-Toutain, revoici Hollande rejeté au néant. D’avoir vécu près d’elle pendant un quart de siècle ne lui aura servi de rien.

Surfant sur les sondages favorables, elle l’a lâché, tout comme elle a floué Jospin, Lang et les autres. Paralysés à l’idée de passer pour sexistes – Ségolène excellant dans la posture de prétendue victime – ils l’ont laissée faire la course en tête, tels ces coureurs pistards de l’ancien Vél’d’Hiv, au temps de Toto Gérardin et de Lapébie. Soucieux de ne pas partir les premiers dans le rôle du lièvre, ils n’ont pas pu, ou voulu voir le VTT chevauché par cette amazone qui les coiffe au poteau en leur lançant joyeusement le fameux : « T’as le bonjour d’Alfred ! » Une chose est certaine, en tout cas : si, à la faveur de cette dérive médiatique, elle vient à gagner en novembre, le parti socialiste risque d’entrer dans une phase noire de son histoire, une période glaciaire, telle qu’il en a connu en 1920 et 1940″

Commentaires»

  1. Je retrouve ce que je recherchais . La page du FIGARO MAGAZINE signée Mexandeau . Pourquoi cette page n’a pas été publiée plus souvent ? Je la recopie pour la faire mieux connaitre , quoique je ne soit pas, loin de là, un admirateur de Mexandeau et des éléphants socialistes en disgrace ou pas .
    Il faut mettre cette page en bandeau sur le nouvel  » ouvrage  » de Madame Royal

  2. Tiens, j’ai l’impression de lire plutôt le portrait du Prince de l’Elysée là.

  3. La période glaciaire semble avoir été initiée et confirmée par « le pauvre mari » spécialiste de la synthèse molle. Aujourd’hui, tout prend un sens différent, n’est-ce pas?

  4. Je connaissais pas cet ecrit mais le loulou a une belle prause et avait beaucoup de luciditée

  5. Il est bon de ressortir ce point de vue , apres les dernières mises au point faites par l’Oncle de Ségolène ROYAL . Est on jamais mieux trahi que par les siens !- Sa famille et un socialiste qui la connaissent …intimément !

  6. Mais il n’y a pas une virgule à changer et ceci 5 ans après.

  7. Nice respond in return of this matter with firm arguments and telling the whole
    thing concerning that.

  8. I have been surfing online more than 4 hours today, yet I never found any interesting article like yours.
    It’s pretty worth enough for me. In my opinion, if all webmasters and bloggers made good
    content as you did, the web will be a lot
    more useful than ever before.

    Have a look at my web-site: how to Book hotels (BookHotels.desertgardencare.com)

  9. I’m unsure where you happen to be having your
    info, but good topic. I has to spend time learning a lot more or understanding more.
    Thank you for great info I needed this information for my mission.

    My website LeoELeroux

  10. This article offers clear idea in support of the newest users of blogging,
    that genuinely how to do blogging.

    Also visit my page LeighDLydick

  11. I got this web site from my pal who told me about this site and at the moment this time I am browsing this web site and reading very informative content
    at this place.

    my page: KoryKHartman

  12. Does your blog have a contact page? I’m having trouble locating it but,
    I’d like to shoot an e-mail. I’ve got a bit of suggestions for your blog you might be
    considering hearing. In any event, great site and i also look forward to seeing it develop over time.

    My website – KyleYHauch

  13. Its such as you learn my mind! You seem to understand
    a lot approximately this, such as you wrote the book within it or anything.
    I believe that you just could do with several percent to pressure your message house somewhat, however as an alternative to that, that is excellent blog.
    A fantastic read. I’ll certainly be back.

    Here is my page :: MinhFDondero

  14. You’ve made some decent points there. I looked online to
    acquire more information about the issue and discovered most people goes as well as
    your thoughts about this website.

    Feel free to surf to my blog – HaydenPHovde

  15. If some one desires to get updated with latest technologies afterward
    he must be head to see this site and also be up-to-date every
    single day.

    my homepage MathewHRoute

  16. Ahaa, its pleasant dialogue concerning this paragraph at this particular place at the blog, I have read everything, so now me also
    commenting at this particular place.

    Feel free to surf to my web blog – WaiFKeefer

Laisser un commentaire

l' equipe sauvage du 64 bay... |
chalommeuf |
Blog "Les Calembours" |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vive les conneries
| délireblog
| la chieuse